Le Sultan du Brunei Darussalam

Sultan du BRUNEI

En fait qui est cet homme. Beaucoup de personnes, des médias… en parlent, mais très peu sont allés dans son pays, à peine plus grand qu’un département français, il se trouve dans l’île de BORNÉO. Cette île est aussi partagée par la MALAISIE et l’INDONÉSIE.

Ca7d0655 copier Pour y être allé et resté 3 jours, ceux qui viennent ici y restent à peine une journée, je puis vous dire que l’on est très loin du «ALICE aux PAYS des MERVEILLES » ou du « Meilleur des mondes » d’Aldous HUXLEY…

Sa richesse est gigantesque. Certain que lui-même ne connait pas le montant exact. Outre les ressources pétrolières et gazières, il possède des participations dans de grands groupes internationaux, la moitié d’un côté de la Place Vendôme à Paris, quelques hôtels grands luxe (Plazza Athénée, Le Meurice, The Beverly Hills hotel…), des résidences un peu partout… Comme les cours de la bourse et le marché des changes bougent continuellement, dire la fortune est impossible. Les analystes l’estiment à  près de 40 milliards de dollars.

Comment a-t-il pu en arriver là. Tout simplement en spoliant le peuple brunéien. Le quartier historique du BRUNEI est Kampong Ayer. Les habitants y sont installés depuis plus de 1 400 ans. Or le premier sultan du Brunei n’est en place que depuis 1368 (wikipédia). Je m’explique, il s’est approprié l’ensemble des richesses du sous-sol terrestre mais surtout maritime. Vous me direz les émirs du Golfe Persique, Arabie Saoudite, Qatar, Abou Dabi, Dubaï… ont fait de même. Mais en comparaison avec cet homme, ce sont des enfants de cœur… Cet homme dirige son pays en monarque absolue, c’est un dictateur au sens propre du terme. Il est à la fois : Président du Brunei, 1er Ministre, Ministre de la Défense, Ministre des Finances, Ministre des affaires Étrangères et Ministre du Commerce, Recteur de l’Université, Chef de la Police, Commandeur des croyants. Toutes les rênes sont entre ses mains, et en plus il a mis en place la « charia en 2014 ».

Ca5d5079 copier

Jamais, il n’a montré ses titres de propriété, comme quoi il était le propriétaire du pays. Il serait intéressant que le Sultan montre à la presse mondiale ces titres, afin de prouver qu’il en est pleinement le propriétaire. Pas sûr qu’il l’est ai… Et même si cela était vrai, et qu’il était moralement honnête, il devrait transférer ses titres au pays, afin que tout le monde puisse bénéficier des bénéfices gaziers et pétroliers. Surtout aux brunéiens qui étaient ici avant lui, et qui font partie des plus pauvres.

Des dictateurs dans le monde, il en existe beaucoup plus qu’on ne peut le croire. Mais aucun d’eux n’a eu le culot de s’approprié les richesses de leur pays pour leurs cassettes personnelles…

Rien n’étant trop beau et trop grand pour lui. Les palais que les émirs se sont fait construire sont des annexes en regard du sien, 200 000m² pour un coût en 1984 de 1,4 milliard de $. Ue parc automobile, 5 000 voitures de luxe qu’il possède tombe en ruine, ne peut se comparer. Ne pas oublier, suite aux frasques de son frère le Prince Jefri, il en a récupérer 2 000 de plus !!!

Ca5d5110 copier

Les fastes qu’il organise sont tous dans la démesure…Pour ne citer que les derniers en date retransmis par les médias : télévisions et magazines. Le monde entier a retenu son souffle en voyant cela. Le mariage de sa fille ainée, je préfère celui d’un richissime maharadjah indien (lui n’étant pas un voleur de son peuple), ses 40 ans de règne, mais surtout son jubilé d’or, 50 ans de règne, début octobre 2017. L’étalement de sa richesse fut pour une partie des brunéiens, une nouvelle source de discorde.

Afin de montrer sa générosité, le Sultan a ouvert son portefeuille, je dirais plutôt qu’il a distribué une minime partie des biens mal acquis… La santé et l’éducation est gratuite pour tous. Certains (musulmans) qui souhaitent poursuivre une université à l’étranger, celle-ci est prise en charge. Si les rennes du pouvoir sont tenus dans la main de fer du Sultan, il a embauché à tour de bras à une époque plus facile. Plus de 65% des brunéiens sont fonctionnaires… Pour l’accession à la propriété, il y avait des aides intéressantes, crise oblige, plus rien… Certains produits de base de nourriture étaient subventionnés, finis maintenant. Avec un PIB/habitant, un des plus élevés du monde, le coût de la vie est cher, voire hors de prix pour les plus démunis.

Et dans tout cela qu’en pense le peuple brunéien? Vu sa longévité au pouvoir, presque la totalité de la population n’a connu que lui. Peu peuvent dire comment gouvernait son père. Je ne le sais pas, n’ayant pas eu l’occasion de discuter avec des personnes âgées pour m’en parler. Pour en avoir rencontré d’autres, peu sont celles qui osent parler, surtout en public, les oreilles de la police secrète est partout. C’est aussi cela la liberté !!! Deux ont osé m’expliquer ce qui se passe réellement ici, mais loin des regards indiscrets. La population est scindée de la manière suivante : 68-70% sont des musulmans, les autres sont chrétiens, bouddhistes… Pour ces derniers, pratiquer leur religion n’est pas facile. Là n’est pas le problème. Car en fait, seulement la moitié des musulmans est favorable à la gouvernance du Sultan. C’est-à-dire que plus de 2/3 sont contre l’homme !!! Et pourtant il est encore au pouvoir, car ici il n’y a pas d’élection bien entendu… son successeur est déjà nommé, il s’agit du Prince Al-Muhtadee Billah son premier fils. Donc, il n’y aura pas d’élection… C’est comme chez les dictateurs, ils sont réélus avec plus de 90-98% des voix…

Ca7d0168 copier

Les raisons sont les suivantes :

1- Il existe une population qui vit en-dessous du seuil de pauvreté, les chiffres varient de 20 à 25%. C’est énorme pour un pays de 440 000 habitants. Il sait très bien ce qu’il en est car une grande majorité de ces personnes vit dans le quartier de Kampong Ayer. Ce sont des maisons sur pilotis en bois, brinquebalantes…  et ces maisons vont jusqu’au bord des jardins du Palais !!! Cela  près de 1 400 ans qu’ils sont implantés ici (source Wikipédia). Les habitants vivotent grâce à leur pêche, aux allers et retours qu’ils font entre les 2 rives de la rivière Brunei avec leur embarcation, des broderies et autres artifacts… Bref, pour avoir passé plus de 3 heures à me promener sur les planches disjointes, pourries, manquantes… je puis vous dire que c’est la misère. Personne n’a voulu discuter avec moi… Ici tout se voit et tout s’entend… La misère est pour moi ici identique à celle vue dans les bidonvilles de Mexico City, Medellin, La Paz… Vous comprendrez aisément, que la population ne peut admettre que des gens vivent comme cela, pendant que le Sultan se pavane dans son palais ou se promène en Rolls Royce, Bentley, Ferrari…

2- Plus de 30% de la population n’est pas musulmane, mais on est obligé de suivre les dictats du Sultan pour un certain nombre de choses. Il nous est interdit d’importer de l’alcool, que ce soit pour en faire un commerce ou que nous ramenions d’un voyage une bouteille. Les voitures revenant de Malaisie sont très régulièrement fouillées par les douaniers, idem à l’aéroport. Notre liberté est contrôlée.

3- Fumer pour le moment ne nous ai pas encore interdit, mais on en est pas loin. Aucun commerce dans tout le pays n’a le droit de vendre des cigarettes !!! Donc les brunéiens les ramènent lors d’un voyage ou vont de l’autre côté de la frontière pour en acheter. Comme pour le point précédent il existe un marché noir parallèle qui évite ces déplacements fastidieux. La police secrète veille au grain et de temps en temps des échoppes sont fermées, et plus aucune nouvelle du propriétaire…

4- En réunissant ces 2 points, il n’existe aucune vie nocturne dans le pays. Bien évidemment pas de bars, donc pas de night-club, pas de restaurants gastronomiques, pas de salle de fêtes comme on peut en voir un peu partout… A 18h tous les bus s’arrêtent, et donc la ville commence à devenir ville morte. A 20h, c’est une ville fantôme !!!

Ca7d0512 1 copier

5- Dans un domaine proche, nos distractions ou possibilité de, sont réduites à une peau de chagrin. Dans BSB et aux alentours, c’est presque le néant absolu. Le Royal Regalian Museum, qui n’est autre qu’à l’effigie du Sultan. National Museum fermé. Jerudong Park est à l’abandon, et une partie des attractions et jeux pour enfants ont été vendus. Pour avoir vu ceux qui restent, ils ressemblent à ceux des pays de l’Asie centrale : rouillés et pas entretenus. Autour du lac Tasek, un petit sentier, un semblant de musée, alors qu’il se trouve au milieu d’une forêt magnifique, où de nombreux sentiers pourraient être balisés. Il en est de même pour le Labi Forest Park. Un autre encore plus misérable est Sungai Liang Forest Recreation Park. 2 attractions pour enfants et un sentier dans la forêt que vous parcourez en 15 minutes!!! Ne parlons pas des plages. Presque la totalité ne sont jamais nettoyées des débris amenés par la mer, des arbres couchés dus à l’érosion, sans parler des déchets laissés par les brunéiens… Il n’existe pas de poubelle tant sur la plage que sur les parkings. Donc on y va très peu. A la plage, il est de bon ton de se baigner tout habiller et avec son tchador. Se mettre en maillot, même si vous n’êtes pas musulman n’est pas bien vu… Mais le paysage offert et la propreté de l’eau vous repousse quelque peu. Il y a un autre parc, qui celui-ci est bien, c’est Temburong Park, mais il est loin puisqu’il se trouve dans l’autre partie du Brunei… Il faut donc aller en Malaisie et entrer dans cette enclave brunéienne. La route étant moyenne, on ne peut y aller pour y passer la journée. Dans ces conditions, pourquoi les touristes ne daignent venir, vous le comprenez bien. Ceux que l’on voit, sont ici pour la journée, ou s’enferment à Empire Hotel & Country club pour jouer au golf, se baigner dans les piscines, se prélasser sur la plage d’une propreté exemplaire (j’ai visité l’hôtel, un 6̽, me faisant passer pour un reporter photographe).Ca7d0497 copier

6- Shell est exclusif dans la distribution de l’essence dans tout le pays. Une joint-venture a été créée avec le Sultan pour cela. Non content d’être immensément riche, le prix du carburant est cher en comparaison d’autres pays producteur comme nous. Nous sommes encore les dindons de la farce…

Ca7d0764 copier

7- Non satisfait d’être milliardaire, l’importation de viande de bœuf, vient exclusivement d’Australie. Oui, mais le propriétaire du  ranch plus grand que le Brunei, n’est autre que le Sultan. La liberté chérie de choisir où j’achète, n’existe pas. Encore une de bafouée. Bien évidemment, la viande de porc est interdite à la vente… Mais quel que soit le type de viande que vous mangez, elle est « halal ». Nous vous remercions cher Sultan d’avoir pensé aux non musulmans…

8- Comme dans tout pays dirigé d’une « main de fer », il existe 2 polices. L’une que vous croisez un peu partout en ville et sur la route et l’autre, mais celle-ci est secrète. Ici, elle marche à plein régime. Elle a ses propres informateurs un peu partout qui écoutent ce qui se dit de néfaste envers le Gouvernement et donc envers le Sultan. Cela me rappelle CUBA avec sa police secrète, un peu le même régime mais sans argent. Transmis, une descente a lieu afin de juger « manu militari » le dissident. Il en est de même, lorsque plus de 10 personnes se réunissent. Cela est strictement interdit. Peut-être est-ce le début d’un complot pense-t-il? Des dénonciations sont faites et la police arrive pour disperser le groupe et emmener les meneurs... Vous ne pouvez pas le faire aussi dans les hôtels, cela est interdit. Vous devez déposer une demande préalable pour une réunion à la police, qui la transmet aux autorités compétentes et ensuite vous arrive la réponse… Liberté où est-elle? Il y a quelque temps, une descente de police a eu lieu au Radisson Blue, en plein centre de BSB, pour stopper une réunion qui se tenait dans  une chambre!!!

9- Cette même police secrète est aussi police religieuse. Tous les commerces, administrations, banques… doivent fermées le vendredi et ce jusqu’à 14h. C’est le jour de la prière. Donc TOUS les MUSULMANS doivent se rendre à la mosquée. Attention à ceux qui manqueraient ce rendez-vous. Car des mosquées il y en a un peu partout et sont suffisamment grandes pour accueillir l’ensemble des musulmans le vendredi. Il leur interdit de parler des autres religions, et encore plus d’assister ou seulement d’aller voir ce qui se passe ailleurs. Noël entre autre, où de nombreux commerces vendent des articles décoratifs, bonnets… un musulman ne peut en acheter, même sous les hurlements de leurs chers bambins lorsqu’ils voient ces choses-là… Pour les autres religions, il est impossible de construire une église ou un temple, le Sultan en a décidé ainsi.

Ca7d0892 copier

10- Nombre d’entreprises étrangères ont étudié la question de s’installer au Brunei. Fait étrange peu en ont pris le risque. Car ici il existe des contraintes imposées par le dictateur, et donc font reculer beaucoup de candidats. La crise est passée par là aussi. Vous ne pouvez pas être complétement indépendant, il y a toujours une part appartenant à un brunéien. Vous devez embaucher en premier lieu un brunéien sans emploi avant un expatrié… Mais ceux qui n’ont pas d’emploi, sont majoritairement des non diplômés. Au résultat, vous avez 2 personnes pour le même poste. Vu les conditions de vie austère voulue par l’Homme, le meilleur choix est d’envoyer un musulman. Mais comme les entreprises souhaitant investir, sont majoritairement hors des pays musulmans, vous voyez la difficulté. L’autre option est que le candidat vienne en couple avec enfants. Il aura au moins le loisir de ne pas être seul… Les entreprises qui avaient fait ce choix à une certaine époque, beaucoup ont jeté l’éponge et ont fermés définitivement leur activité. Deux poids lourds de banque internationale : Citybank et HSBC. Des entreprises privées avaient fait ce choix, peu sont encore présentes. La crise et surtout le dictateur ayant changé à son profit et aussi pour « ses sujets » les règles du jeu.

11- Le bras droit du Sultan, et ce depuis de très nombreuses années, est un chinois. Car il existe une vraie diaspora chinoise dans le pays. Cet homme a ouvert grand ses bras depuis 2016 aux entreprises chinoises désireuses d’investir dans le pays. Nous savons qu’un certain nombre ont franchi le pas. Par contre, nous ne savons pas si les conditions sont les mêmes que pour les non chinoises. À peu près sûr que non, car elles ne sont pas philanthropiques…

Vous comprenez aisément que ce pays est tout sauf le pays du « Bonheur de vivre ». Les étrangers rencontrés qui travaillent ici, ne le font que pour l’argent et souvent pour 5 ans pour la majorité des philippins. Pour les indonésiens et les malais, le problème est différent. Habitants sur la même île, il leur facile d’aller passer leurs vacances, week-end… dans leur pays respectifs et de profiter à loisir des libertés bafouées du Brunei.

Le monde entier sait : « l’argent n’a pas d’odeur ». Mais doit-on continuer à dérouler le tapis rouge pour ce dictateur? Pour ma part, tant qu’il n’aura pas rendu aux brunéiens les biens qu’il a spoliés. A savoir la totalité de ses participations, ses sociétés, ses biens personnels (mal acquis), ses écuries de chevaux (et oui il a cela au Brunei), ses voitures de luxe : oui mais entièrement remis en état sur ses frais de gouvernance, ses innombrables résidences… AUCUN PAYS ne devrait le recevoir.

Ca5d5329 copier

Pour cela, il faut que la totalité des Présidents des pays membres de l’OCDE l’obligent en le contraignant par un EMBARGO TOTAL sur ses exportations et un GEL TOTAL de ses avoirs à l’étranger. Alors, ce dictateur sera obligé de se dévoiler et de prouver s’il est réellement le propriétaire de la totalité du BRUNEI. Si cela est prouvé, pour redevenir une « personne honorable », il devra abolir la charia et ne pas entraver la liberté des citoyens brunéiens.

Afin d’affaiblir économiquement, les autres voyous du Golfe Persique, l’Algérie… il faut leur faire la même punition. Tant que les Présidents des pays économiquement fort de la planète dérouleront le tapis rouge pour recevoir tous ces malfrats, rien ne pourra fonctionner durablement.

Ce dont je suis sûr, c’est que pour les affaiblir et les mettre à genoux, il n’existe qu’une seule et vraie solution. Comme tous bafouent les « Droits de l’Homme », il suffit de faire voter à l’ONU un « embargo total » envers ses pays. Ceux qui poursuivront des relations commerciales avec ces exclus, feront alors partie de cette liste.

 

Les liens ci-dessous vous permettront de compléter ces informations.

http://ferrari.helldo-collection.over-blog.com/article-le-sultan-de-brunei-l-histoire-vraie-de-la-plus-grande-collection-120243844.html

http://www.journaldemontreal.com/2017/07/18/le-sultan-du-brunei-a-la-plus-belle-collection-au-monde

http://www.independent.co.uk/news/world/asia/the-brunei-royal-family-the-sultan-his-brother-and-an-1638-billion-family-feud-6109618.html

https://en.wikipedia.org/wiki/Jefri_Bolkiah,_Prince_of_Brunei

https://bn.ambafrance.org/L-economie-bruneienne

http://www.geolinks.fr/asie/amerique-du-sud-est/brunei/

http://edgardaily.com/en/life/2016/the-crazy-hedonistic-life-of-bruneis-prince-jefri-34132

http://www.academia.edu/32376537/Brunei_La_fin_de_l%C3%89tat_providence

https://rsf.org/fr/classement

https://www.lejournalinternational.fr/Brunei-une-dictature-ou-il-fait-bon-vivre_a524.html

 

Ajouter un commentaire