La face cachée du BRUNEI

La face cachée du BRUNEI

 

Brunei Darusalam, l’autre appellation du pays signifie « Maison de la paix » en arabe.

Ce petit état scindé en 2 sur l’île de BORNÉO est riche de par son pétrole et son gaz exploité uniquement par Shell. Ses richesses permettent d’offrir soins et enseignement gratuit, même pour continuer ses études supérieures à l’étranger, oui mais uniquement pour les musulmans... Bien évidement on ne paie pas d’impôts. Il distribue du riz, la seule culture ici. Offre des avantages acheter son logement.

Ca7d0034 copierLe sultan est riche à millions, personne ne peut réellement évaluer sa fortune. Ses revenus sont tirés du pétrole et gaz, de ses placements, de ses hôtels 5 et 6 étoiles… En fait, en tant que sultan (le 29ème de la lignée), il est le propriétaire de son pays et donc de son sous-sol. Le nombre de propriétés qu’ils possèdent est inconnu. En FRANCE, on sait qu’il possède presqu’un la moitié d’un des côtés de la place Vendôme, ensuite pour les autres??? Ses citoyens doivent être heureux car il les traite convenablement. Il suffit de se promener dans les divers quartiers de Bandar Seri Begawan, souvent écrit BSB (ne cherchez aucune allusion à cette abréviation), pour se rendre compte de la richesse. Les maisons sont de tailles impressionnantes (pour celles que l’on peut voir) avec 3-5 voitures garées, air conditionné, visiophone… Bien évidemment les voies d’accès sont nickel : parterre de fleurs, gazon, réverbères… Mais où vont-ils dépenser leur argent? Car ici je n’ai pas vu de magasins de luxe, pas de bars, pas de restaurants chics… Rien qui permet de se faire plaisir.

Ca7d0227 copier

De 1986 à 1998, il avait donné le Ministère des Finances à son frère cadet, le Prince Jefri, afin qu’il gère le BIA (Brunei Investment Authority). Sûr de lui, il créé sa Holding Amedeo, afin de gérer ses propres avoirs. Mégalomane comme son frère le Sultan, il entretenait 5 femmes, plusieurs dizaines de maîtresses, une flotte de 8 avions, plus 500 résidences, plus de 2 000 voitures…Certains disent qu’il a sauvé Bentley en les achetant par dizaines, avant que Volkswagen ne rachète le constructeur au bord de la faillite. En 1997, la crise asiatique et cours du pétrole se sont effondrés. Le pays a failli être mis en faillite totale, car il avait détourné près de 15 milliards de dollars !!! Le Sultan lui a retiré son poste. Un procès s’est ouvert entre eux. Finalement en 2000, Jefri rendit tous les biens qu’il avait acquis, mais pas les pertes abyssales… Bien évidement il était devenu « persona non grata » vu ce qu’il avait fait, mais surtout de par sa vie extra conjugale et extravagante. Des statues à son effigie avec ses femmes ou maitresses en position de kamasutra, des montres érotiques… plaisaient pas du tout au Palais. En 2009, il put revenir. Aujourd’hui, on ne sait ce qu’il fait. 

Le seul endroit chic et classe, est The Empire Hotel & Country club 6* (ouvert en octobre 2000) construit pas son frère cadet le Prince Jefri, via le B.I .A. (Brunei Investment Agency).   359 chambres, 61 suites et des villas. L’Emperor Suite fait 665m² (ci-dessous) !!! Les colonnes de l’atrium (53m soit 12 étages) sont en marbre et partiellement recouverte de 21 kg d’or… Le lustre de l’entrée a coûté la bagatelle d’1 million de $. Les chiffres avancés font état d’un coût de 1,6 milliard de $, il y a avait 300 architectes d’intérieur à travailler !!!

Emperor suite

Emperor suite pool

Rien n’est trop beau ni trop grand pour lui. Son palais – Istana Nurul Iman – en arabe « Palais de la Lumière de la Foi »…est l’image de l’homme, hors norme. Sa superficie est de 200 000m² !!! Afin d’imaginer sa taille, quelques chiffres de comparaison : Tour Montparnasse : 130 000m², Versailles : 63 154m²  Bibliothèque Nationale shon 224 247m², les tours Petronas à Kuala Lumpur : 218 000 m² chacune,  pour un coût global en 1998 de 1,2 milliards de $.

Palais sultan

Salon reception sultan

Mais son palais a coûté en 1984 1,4 milliards de $ !!! Il dispose de 1 788 pièces dont 257 salles de bain, 5 piscines, 44 escaliers, 18 ascenseurs, une salle de banquet pouvant accueillir jusqu'à 5 000 personnes, une mosquée pour 1 500 fidèles, une écurie pour 200 chevaux et un garage pour 110 voitures. Le palais n'est pas ouvert au public, sauf durant le mois du ramadan où il est accessible pendant 3 jours pour la fête de Hari Raya Aidilfitri (célébration malaise de Aïd el-Fitr).  Chaque année se presse plus de 110 000 visiteurs qui reçoivent de la nourriture, et des paquets verts contenant de l'argent pour les jeunes enfants. Tout ceci n’est pas fait sans arrière-pensée, on achète la tranquillité.

Sutan et ferrari f50

Son parc automobile serait de plus de 5 000 véhicules de luxe : 531 Mercedes-Benz, 367 Ferrari, 362 Bentley, 185 BMW, 177 Jaguars, 160 Porsche, 130 Rolls-Royce, 20 Lamborghini, 78 Aston Martin, 4 Bugatti, une flopée de motos et… 1 Fiat 500. Hors de l’enclos du palais, il a été construit plusieurs hangars permettant de les abriter. Si vous faites un rapide calcul, en changeant de voiture tous les jours, il ne peut réutiliser la même voiture qu’au bout de 14 ans !!! La grande majorité n’a jamais roulée… En se connectant sur le lien suivant, vous aurez un aperçu de l’état de délabrement de ses voitures de luxe. Certains ont avancé des chiffres sur la valeur « de ce stock » en piètre état, il avoisinerait plus de 4 milliards de $ !!! Si on ajoute celui de son frère Jefri, qui en avait 2 000 et qui obligé de les donner au Sultan, il serait de plus de 6 milliards de $...

http://ferrari.helldo-collection.over-blog.com/article-le-sultan-de-brunei-l-histoire-vraie-de-la-plus-grande-collection-120243844.html 

Garage sultan

Son petit frère Le Prince Jefri à qui il avait légué le Ministère des Finances, de 1986 à 1998, a réussi à dépenser 14,8 milliards de dollars en un peu plus de 10 ans. Il s’en est fallu de peu que le Brunei soit en banqueroute… Une vie de playboy où la luxure faisait partie intégrante de sa vie. Statues érotiques, tableaux de kamasutra, films… Avec ses 5 femmes, ses maitresses, ses 500 luxueuses résidences, 2 000 voitures, montres sertis de diamants et érotiques (un de ses dada)… En 1997, le Sultan et lui se sont fâchés. Via des avocats londoniens (qui ont pris des honoraires en conséquence…), ils se sont rabibochés en 2007. Le frère ayant remis en 2000 au BRUNEÏ (donc à son frère le Sultan) ses 500 maisons, ses 2 000 voitures, plus de 100 tableaux de maîtres, ses 5 yachts dont un de 162m, dont un nommé « nichons » et ses 9 avions revenus rejoindre la flotte de Royal Brunei. Il s’est engagé à rembourser 1/3 ce que son frère a accepté. L’argent n’a pas d’odeur !!! Personne ne sait s’il l’a réellement fait.

Yacht prince jefri

Pour ceux d'entre vous qui n'ont pas entendu parler du prince Jefri Bolkiah, il est le plus jeune frère du sultan de Brunei, Hassanal Bolkiah. Les frères ont été surnommés «compagnons constants dans l'hédonisme» par Mark Seal dans son histoire Vanity Fair de 2011. C'est dans cet article que le prince Jefri a repris le surnom d'avoir «probablement traversé plus d'argent que tout autre être humain sur terre».

En 1983, Hassanal a nommé Jefri à la tête de l'Agence d'investissement du Brunei (B.I.A.), qui gère les vastes revenus pétroliers du pays. Un an plus tard, le Brunei obtint son indépendance du Royaume-Uni et commença le règne de l'hédonisme de Jefri.

En 1986, Jefri a été nommé ministre des Finances et peut-être sans surprise en 1987, Hassanal a été nommé l'homme le plus riche du monde. Les frères étaient incomparables dans leur hédonisme. Ils ont joué à Londres, couru leurs Ferrari au Brunei et acheté des hôtels aux États-Unis. Cela ne veut pas dire qu'ils ont complètement négligé leur patrie. Les frères ont construit des écoles et des hôpitaux et ont même introduit la télévision par satellite dans la petite nation de l'île de Bornéo.

Leurs vies sont devenues l'envie de tous les hommes. Y compris leur frère, le prince Mohamed, le plus âgé. Il était beaucoup plus conservateur que ses frères et attendait une chance de les faire tomber de leur perchoir.

Il a eu sa chance après que le prince Jefri ait fait face à une série de scandales, dont Shannon Marketic, une ancienne Miss USA, pour 10 millions de dollars et la publication de Some Girls, un livre très médiatisé de Jillian Lauren, dans le harem de Jefri. .

Finalement, le penchant de Jefri pour la haute vie l'a rattrapé. On a finalement découvert qu'il avait dépensé 14,8 milliards de dollars au cours de ses 15 années à la tête de l'Agence d'investissement du Brunei Darussalam. À un moment donné, il dépensait 50 millions de dollars par mois.

Même si c'était excessif et par des moyens illicites, le prince Jefri vivait le genre de vie qui ferait honte aux riches et à la vie somptueuse des geeks de la technologie. Voici quelques points importants.

http://edgardaily.com/en/life/2016/the-crazy-hedonistic-life-of-bruneis-prince-jefri-34132

Ca7d0330 copier

SHELL qui a l’exclusivité des forages, mais aussi de la distribution, il existe donc des problèmes liés à ce monopole. Pour les malaisiens venants en voiture ici, ou pour les touristes ayant loués une voiture en Malaisie, il n’existe qu’une seule station où l’on vous sert !!! Et le prix pratiqué est le double du prix normal !!! Car il y a quelques temps, les malaisiens venaient faire le plein d’essence dans ce pays. Le prix du litre d’essence est cher en tant que pays producteur, 1L vaut 0,39 cts$. A titre de comparaison, au Venezuela : 0,01cts$, Arabie Saoudite : 0,24cts$, Turkménistan : 0,29 cts$, Algérie : 0,31 cts$, Iran : 0,34 cts$, Koweït : 0,35 cts$... De l’autre côté de la frontière en Malaisie, il vaut 0,56 cts$ alors qu’il n’en possède pas…

Rien n’est trop beau pour ce Sultan, il se doit de montrer les fastes du Palais. Les 2 derniers en date : le mariage de sa fille, la Princesse Hajah Hafizah Sururul Bolkiah, en septembre 2012, devant plus de 3 000 invités et son jubilé d’or (50 ans de gouvernance) le 5 octobre 2017. Hassanal Bolkiah et sa femme ont défilé dans les rues de la capitale Bandar Seri Begawan, en compagnie de membres de la famille royale, dans un convoi de Rolls-Royce, avant de monter sur le chariot royal doré utilisé pour toutes les cérémonies à Brunei. Les cérémonies ont duré 2 semaines !!!

Cette Rolls Royce est entièrement plaqué or 24 carats !!! Son coût serait de 300 000 000 $, la folie n’a pas de limite. Dans le cas présent, ses goûts démesurés sont à mettre au même niveau que les frasques de son frère le Prince Jefri…

Rolls or sultan        Rolls or defile

Ayant une voiture, j’ai pu sillonner la ville de long en large. Je n’ai rien trouvé qui puisse me donner envie. Pas vu un seul magasin de luxe (peut-être ai-je mal cherché), les magasins de décorations, de vêtements… sont de piètre qualité au vu du niveau de vie du pays. Plus vous vous éloigné de Bandar Seri Begawan, plus l’habitat et les routes sont en mauvais état. Il est presque certain que le sultan n’y a jamais mis les pieds, cela est loin de ses préoccupations. J’avais constaté cela aussi au TURKMÉNISTAN, pays dirigé par une main de fer. Ce pays ne donne qu’un visa de transit… Si vous souhaitez rester plus longtemps, on vous fournis un guide que vous devez payer, mais qui ne vous laisse pas aller où vous voulez !!!

Ca7d0855 copier

Tout n’est pas rose pour autant, car dirigé par une main de fer.

Le Sultan règne ici en monarque absolu depuis 1986. Il assume tous les pouvoirs et cumule les postes de Premier Ministre, Ministre de la Défense, Ministre des Finances, Ministre des affaires étrangères et du commerce, Recteur de l'Université, Chef de la police et Commandeur des croyants. Et depuis 1992, il n’y a plus de constitution !!! Le seul parti autorisé, le Parti national de la solidarité, est aux ordres du souverain et n’a pas d’existence réelle. La police religieuse reste très présente et veille au respect de nombreuses interdictions dans le domaine des mœurs. En 2006, le sultan, a amendé la Constitution pour se proclamer infaillible, une initiative qui, selon des commentateurs, ne serait pas sans rapport avec la querelle l’opposant à son frère. Le nouveau texte ­stipule que “Sa Majesté le Sultan […] ne peut commettre d’erreur, que ce soit à titre personnel ou officiel.” Je vous laisse imaginer ce que peut être un tel régime… Les musulmans chaféites représentent 67%, bouddhistes 12% et chrétiens 9%. Pour ces derniers il est interdit d’importer la bible et de construire une église. Quant aux hindouistes, ils n’ont qu’un seul temple dans tout le pays, et impossible d’en construire un autre…

Il censure systématiquement les articles parlant d'autres religions que l'islam et interdit la diffusion ou retire les photos de crucifix ou autres symboles chrétiens.

La prière collective pour les musulmans du vendredi est obligatoire, les sciences coraniques sont enseignées à l'école publique. Pas le choix pour les autres religions.

Ca7d0492 copier

Brunei a instauré la charia jeudi 1er mai 2014  (également appelée loi ou code pénal islamique) qui ne s'applique qu'aux musulmans. Ce nouveau code prévoit : des amendes et peines de prisons pour « les crimes » tels que : naissances hors mariage, prosélytisme pour une religion autre que l’islam, ainsi que pour les musulmans ne se rendant pas à la prière le vendredi. Les atteintes à la propriété et la consommation d'alcool sont punies par la flagellation ou l’amputation. Le vol c’est l’amputation. « Les crimes » d’adultère, avortement, homosexualité ou sodomie, ainsi que le blasphème seront passibles de la peine de mort y compris par lapidation. Une autre interdiction a été décidée par le sultan, celle de fêter Noël. Seule la population musulmane est concernée. Les autres habitants peuvent célébrer cette fête mais en privé uniquement et sans en faire la promotion. Les décorations et les chapeaux de Père Noël sont formellement interdits. Les contrevenants s'exposent à une peine de 5 ans de prison et 20 000 dollars d'amende. Cette mesure a été motivée par la pensée selon laquelle fêter Noël consiste à imiter une autre religion.

Pour commencer, l'instauration de l'islam ne se limite pas à l'application du système pénal seulement. L'islam est un mode de vie complet avec une législation qui gère toutes les sphères de la vie. Dieu a légiféré également des lois politiques, économiques, éducatives et sociales. Amputer l'islam d'une partie de son système, c'est le laïciser afin de l'adapter au système capitaliste. Et ceci est illicite car Dieu ordonne aux musulmans d'appliquer l'islam entièrement, sans quoi, le territoire islamique sera dar al-kouffr (territoire non soumis exclusivement à la charia islamique et dont la sécurité est entre les mains des mécréants). Appliquer une partie de la charia et délaisser une autre partie est illicite, et Dieu menace ceux qui font cela d'une humiliation ici-bas suivi d'un châtiment douloureux dans l'au delà. « Croyez-vous donc en une partie du Livre et rejetez-vous le reste? Ceux d’entre vous qui agissent de la sorte ne méritent que l’ignominie dans cette vie, et au Jour de la Résurrection ils seront refoulés au plus dur châtiment, et Dieu n’est pas inattentif à ce que vous faites. » (Voir Coran 2/85). 

http://www.academia.edu/32376537/Brunei_La_fin_de_l%C3%89tat_providence

Depuis 2001, les médias sont soumis au même régime drastique. Les responsables sont des sujets du sultanat, ils ne peuvent recevoir des fonds étrangers sauf accord du gouvernement. En cas d’activités non gouvernementales, sans jugement ils sont emprisonnés pendant 2 ans…

Le sultanat ne compte que trois quotidiens privés : Bornéo Bulletin (en anglais), proche des autorités, et Pelita Brunei (en malais), plus indépendant. Depuis 1998, un nouveau journal malais a été lancé: le Media Permata. Le Bornéo Bulletin reste de loin la source principale d'information sur les affaires locales et les nouvelles de la région, sans oublier les rapports des marchés boursiers en provenance de Singapour et de Kuala Lumpur.

Fermeture sur décision du Sultan du journal Brunei Times en septembre 2016. Il dérangeait quelques peu dans ses articles tant sur le Sultan, l’économie du pays, la vie locale… La liberté ici est bafouée en permanence.  https://en.wikipedia.org/wiki/The_Brunei_Times

Le classement de ce pays pour la liberté de la presse est 156ème sur 180 pays !!!  

Bien évidement la viande de porc est strictement interdite à la vente. Les autres religions sont obligées de se plier aux règles. Vous ne pouvez importer de la viande, même à titre personnel, car elle doit certifiée halal par le conseil religieux du Brunei…

Ca7d0141 1 copier

Dans les autres interdictions, il y a l’alcool. Vous ne pouvez importer qu’une seule bouteille si vous n’êtes pas musulman. Pour les musulmans la consommation d’alcool est interdite depuis 1991. Elle rentre dans la charia…

Fait étrange, il n'existe aucun commerce qui vende des cigarettes, et pourtant nombre de citoyens fument. Le Sultan a décrété que la vente de tabac était interdite dans le pays, mais pas la consommation. Donc les brunéiens achètent leurs paquets de cigarettes en MALAISIE !!!

Certains brunéiens avec qui j’ai pu discuter lors d’un dîner ou rencontrés au marché de nuit de Gadong, avouent qu’ils existent des échoppes où l’on trouve les articles interdit à la vente… Cela me rappelle l’IRAN, où alcool, drogue… s’achètent sans aucun souci. Il suffit de connaître le réseau

Le curriculum officiel exige des cours sur l'islam, mais les manuels scolaires n'abordent pas les pratiques d'autres religions. Il est interdit pour des non-musulmans de parler de leur religion en public.

Depuis 2005, la loi oblige l'enregistrement de tout autre groupe religieux. Les groupes actuels doivent communiquer au gouvernement la liste nominale de tous ses membres. Cette obligation est valable pour toute religion : chrétienne, juive, musulmane non-chaféite, bouddhiste ou autre.

Toute réunion de 10 personnes et plus, dans un hôtel où à domicile, doit recevoir l’aval de la police et donc du Sultan, même si vous souhaitez, en tant qu’étranger, recevoir des amis ou relations brunéiens pour affaires ou amitié. La liberté de se retrouver entre amis n’est pas pour demain… Cela est arrivé à des personnes à l’hôtel Radisson Blue de BSB. La police a débarqué dans la chambre pour dissoudre la réunion, sans en connaître les raisons... Il s’agit certainement de délation via lettre anonyme ou coup de téléphone. Le Palais est très friand de cela… car c’est une aide indirecte pour la police.

Ca7d0767 copier

Le moins qu'on puisse dire, c'est que le Brunei ignore complètement ses minorités coréennes (7,6%) et chinoises (9 %). Celles-ci, comme le reste de la population, sont soumises à une politique de brunéisation. Il espère sûrement que le brunei malais remplacera progressivement toutes les langues locales et immigrantes.  On ne voit pas comment, en réalité, la langue brunei pourra être liquidée, car c'est la langue malaise la plus importante auprès de la population locale.

Les chinois sont installés ici depuis la fin du 19ème, mais n’ont aucun droit. Et pourtant, ils détiennent des commerces importants dans l’import et l’export, presque rien n’est fabriqué dans le pays. Aujourd’hui, certains ont commencé à partir vers des cieux plus cléments avec une vie « plus » normale. Leur business se fait toujours mais d’un autre endroit. Le Sultan, donc le pouvoir, le souhaitait mais ne le disais. Certains vont jusqu’à évoquer que la mise en place de la charia, était de pousser les chinois vers la sortie et non pour les musulmans !!!

Ca7d0949 copier

Si la richesse du pays le classe en PIB/habitant dans le peloton de tête, son monarque dictateur laisse sur le bord de la route un gros 20% de sa population qui elle vit en dessous du seuil de pauvreté. Il ne peut l’ignorer tant elle est visible dans la capitale dans le quartier de Kampong Ayer. Il s’agit de maisons en bois construites sur pilotis où le manque d’hygiène laisse perplexe. Près de 40 000 personnes y vivent. 1) une partie se trouve sur l’autre rive de la rivière Brunei en face du centre de la capitale où trône la mosquée au nom de son père, 2) une autre partie se finie aux limites du Palais donnant sur cette rivière. Pour faire plaisir à ces « sujets » et leur laisser penser qu’ils ne les oubliaient pas, il a fait construire une mosquée, démolie quelques maisons et les a reconstruites en dur, pour sa visite. Il a fait amener l’eau courante et l’électricité (pas partout). L’évacuation des eaux usées, des déchets… n’existe pas. Le recyclage s’appelle : rivière Brunei !!!.

Ca7d0888 copierEn vous baladant, vous ne trouverez que très peu d’entreprises étrangères installées dans ce riche pays. Il existe 2 raisons principales. 1- vous êtes tenus d’employer des brunéiens malais avant tout, même s’ils ne sont pas qualifiés pour le poste. Vous devez donc de le doubler par une personne qualifiée étrangère. 2- faire venir des personnes d’un autre pays n’est pas aisé, et encore plus célibataire. Car il n’existe aucun loisir, faire la fête est quasi impossible, pas d’alcool, pas de vie nocturne…

Seulement voilà, il ne suffit pas d'avoir des idées, encore faut-il les mettre en œuvre. Et, là, les rares visionnaires du sultanat s'arrachent les cheveux. La structure de l'économie ne la prédispose pas naturellement au dynamisme et encore moins à l'efficacité : 75 % des Brunéiens sont fonctionnaires, et, de l'aveu même d'un responsable, ce chiffre pourrait être réduit de moitié sans troubler la gestion du pays, au contraire. "On pourrit mollement", observe-t-il en privé. Le processus de décision est si lent que les 500 fonctionnaires du ministère du logement ne parviennent pas à produire plus de 300 logements sociaux par an, alors qu'il en faut 10 000. Toute dépense de plus de 25 000 euros doit être personnellement autorisée par le sultan. Aucun fonctionnaire ne part en mission sans lettre signée en haut lieu. Le "royaume des Trésors-Inattendus" est aussi celui des attentes éternelles. http://www.lemonde.fr/idees/article/2008/02/04/brunei-le-royaume-des-attentes-eternelles-par-sylvie-kauffmann_1007159_3232.html#1IA44Ql1xmpvT3Bb.99

Ca7d0007 copier

Les quelques lignes de bus de BSB s’arrêtent de fonctionner à 18h !!! Après soit tu as une voiture soit tu prends le taxi. Pas de choix d’autant plus que la ville est très étendue.

Pour être sûr de la continuation de sa monarchie absolue, il a déjà nommé, le prince Al-Muhtadee Billah (né en 1974) comme prince héritier. C’est ce que l’on appelle prendre les devants …

Cela n’est pas sans rappeler ce qui est fait dans toutes les dictatures du monde entier. Voici donc ici, une autre dictature !!! Mais comme l’argent n’a pas d’odeur, on déroule le tapis rouge lorsqu’il est reçu par les différents Présidents. C’est une honte de plus pour notre pays et les autres qui n’entravent pas les libertés…

 

One couple said me : what happened to you to come here? If you don’t work here, you don’t come here. All the expacts, when they have some free time they go to Malaysia. Why did you you do it other way around? Listen, here there is no alcohol, no girls and nothing to do !

 

https://blog.dupontregistry.com/celebrity-cars/sultan-of-brunei-his-5000-car-collection/

http://www.carbuzz.com/news/2012/5/19/The-Sultan-of-Brunei-s-Supercar-Collection-300-000-000-and-Counting-7708867/

https://www.carmudi.com.ph/journal/the-sultan-of-brunei-the-most-unique-cars-in-his-7000-collection/

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

 
×